Pathologies

Maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A

Une neuropathie périphérique chronique sévère et invalidante

Les maladies de Charcot-Marie-Tooth (CMT) regroupent un ensemble hétérogène de neuropathies périphériques, chroniques, héréditaires, progressives, sévères et invalidantes. La maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A), CMT la plus fréquente, est une maladie orpheline avec une prévalence de 1/5000 touchant au moins 150 000 personnes en Europe et aux Etats-Unis, et environ 1 500 000 personnes dans le monde.

La mutation génétique à l’origine de la CMT1A est une duplication du gène PMP22 codant pour une protéine de la myéline périphérique. La duplication de ce gène induit une surexpression de la protéine PMP22 et l’incapacité des cellules de Schwann à produire une myéline normale (gaine des neurones). La gaine de myéline ainsi dégradée (structure et fonctionnalité) perturbe la conduction de l’influx nerveux au niveau des nerfs périphériques et provoque la dégradation des axones. A cause de cette dégradation des nerfs périphériques, les patients souffrent d’une atrophie musculaire progressive au niveau des jambes et des bras entrainant des problèmes de marche, de course et d’équilibre, ainsi que des troubles de fonctionnalité des mains. Ils peuvent également souffrir de troubles sensoriels légers à modérés.

Les premiers symptômes apparaissent généralement à l’adolescence et évoluent progressivement tout au long de la vie du patient. Dans les cas les plus sévères, les patients CMT1A deviennent dépendants d’un fauteuil roulant (au moins 5% des cas).

À ce jour, aucun médicament curatif ou symptomatique n’a reçu d’autorisation de mise sur le marché pour la CMT1A. La prise en charge de la maladie se limite à des soins de support tels que les orthèses, les attèles, la kinésithérapie, l’ergothérapie ou encore la chirurgie.

˪

Sarah, 38 ans, diagnostiquée avec la CMT1A à l'âge de 2 ans

˪

Kendall, 61 ans, diagnostiqué avec la CMT1A à l 'âge de 16 ans

˪

Amy, 45 ans, diagnostiquée avec la CMT1A à l'âge de 36 ans

˪

Yvette, 67 ans, diagnostiquée avec la CMT1A à l'âge de 57 ans

Principaux symptômes

Pieds creux et orteils en marteau

Faiblesse des hanches, des pieds et des mains

Atrophie musculaire de la jambe inférieure, provoquant un amaigrissement des mollets

Difficulté à lever le pied au niveau de la cheville (chute du pied)

Engourdissement des pieds ou des mains

Crampes dans les jambes et les mains

Pertes d’équilibre, trébuchements et chutes fréquents

Steppage

Fatigue et douleurs

Symptômes plus rares / avancés

Difficulté d’élocution
Difficulté à avaler

Difficulté respiratoire, surtout en position allongée

Perte d’audition

Paralysie des cordes vocales

Atteinte de la vision

Vivre avec la CMT1A
Allison T. Moore

55 ans, diagnostiquée à l'âge de 31 ans

Directrice Générale de l’Hereditary Neuropathy Foundation

Questions fréquentes
Que sont les maladies de Charcot-Marie-Tooth ?
D’où provient le nom des maladies de Charcot-Marie-Tooth (CMT) ?
Les CMT sont-elles une forme de dystrophie musculaire ?
Comment évoluent les symptômes des CMT ?
L’espérance de vie des patients atteint de CMT est-elle affectée ?
Quelle est la prévalence des CMT ?
Les médicaments développés par Pharnext sont-ils destinés à tous les types / sous-types de CMT ?
Comment héritons-nous de la CMT1A ?
Quelle mutation génétique est à l’origine de la CMT1A ?
Sources
  • Kochański A: Molecular genetics studies in Polish Charcot-Marie-Tooth families. Folia Neuropathol. 2005;42:65–73.

  • Patzkó A, Shy ME: Update on Charcot-Marie-Tooth disease. Curr Neurol Neurosci Rep. 2011;11:78–88.

  • DiVincenzo C, Elzinga CD, Medeiros AC, et al. The allelic spectrum of Charcot-Marie-Tooth disease in over 17,000 individuals with neuropathy. Mol Genet Genomic Med. 2014;2:522–529.

  • Shy ME, Chen L, Swan ER, et al. Neuropathy progression in Charcot-Marie-Tooth disease type 1A. Neurology. 2008;70:378–383.

  • Hereditary Neuropathy Foundation Website. What is Charcot-Marie-Tooth Disease?
    Available at: https://www.hnf-cure.org/charcot-marie-tooth-disease. Accessed Oct. 10, 2019.

  • Charcot JM, Marie P. Sur une forme particulière d’atrophie musculaire progressive, souvent familiale débutant par les pieds et les jambes et atteignant plus tard les mains. Revue Médicale. 1886;6:97–13.

  • Bird TD. Charcot-Marie-Tooth (CMT) Hereditary Neuropathy Overview. 1998 Sep 28 [Updated 2019 Jan 24].
    In: Adam MP, Ardinger HH, Pagon RA, et al., editors. GeneReviews® [Internet]. Seattle (WA): University of Washington, Seattle; 1993–2019.

  • CMTA Website. Inheritance patters and CMT.
    Available at: https://www.cmtausa.org/understanding-cmt/types-of-cmt/genetics-and-inheritance. Accessed Oct. 10, 2019.

  • Raeymaekers P, Timmerman V, Nelis E, et al. Duplication in chromosome 17p11.2 in Charcot-Marie-Tooth neuropathy type 1a (CMT 1a): the HMSN Collaborative Research Group. Neuromuscul Disord. 1991;1:93–97.

  • Lupski JR, Wise CA, Kuwano A, Pentao L: Gene dosage is a mechanism for Charcot-Marie-Tooth disease type 1A. Nat Genet. 1992;1:29–33.

  • Van Paassen BW, van der Kooi AJ, van Spaendonck-Zwarts KY, Verhamme C, Baas F, de Visser M. PMP22 related neuropathies: Charcot-Marie-Tooth disease type 1A and Hereditary Neuropathy with liability to Pressure Palsies. Orphanet J Rare Dis. 2014;;9:38.

  • Vaeth S et al. BMJ Open 2017;7;e018048

Prochaine étape
Alzheimer